PORTA SUSA TGV

Gare TGV et pôle d'échanges multimodal
Turin, ITALIE | 2014

 
 
 
 
 
Silvio d'Ascia Architecture - Porta Susa TGV
 
 
 

Statut : Livrée, projet lauréat

Maître d'ouvrage : RFI
Equipe : Silvio d'Ascia Architecture
avec AREP & A. Magnaghi
Mission : Mission complète

Calendrier : 2014 | Bâtiment voyageurs
                             2018 | Aménagements urbains
Surface : 30 000 m²
Coût : 65 M€
 

 

 
 

PRIX

• Nomination Médaille d'Or, Triennale di Milano | 2015
• Large Rail Station of the Year | 2013
• European Steel Design | 2013
• Euro Solar Award | 2012
• International Galvanizing Award | 2012

 

 
 

PRESSE

 
 

Porte entre l’Italie et l’Europe du Nord, la gare TGV Porta Susa est conçue comme un axe urbain en continuité avec la ville et ses flux, offrant aux voyageurs tous les modes de transport : TGV, trains régionaux, métro, bus, tramway, voitures...

Cette grande galerie urbaine, poreuse et perméable à la vie urbaine est couverte par une majestueuse verrière, clin d’œil aux anciennes galeries du XIXe siècle et aux grandes halles des gares historiques. Une véritable rue intérieure de 385 m de long – soit la longueur du TGV – et de 33 m de large qui se termine au Sud par une tour de services (commerces, hôtels et bureaux). Elle est traversée de part et d’autre par des axes de cheminement tous les 100 m au niveau de la ville,  qui soulèvent la verrière par des grandes portes latérales à l’est et à l’ouest en forme d’« ailes de mouette ».

Au nord et au sud, de grands tympans en verre révèlent la silhouette de la galerie, définissant ainsi les entrées de la gare dans son axe longitudinal majeur, avec au nord un parvis incliné sur la place de la gare historique de Porta Susa.

En outre, un réseau de circulations verticales démultipliées (rampe en pente douce, escalators, escaliers, ascenseurs) assure quant à lui des liaisons simples et aisées entre les cinq niveaux de la gare-galerie (hall voyageurs R-1, voies R-3, métro R-5). Les voies ont été enterrées afin de relier deux quartiers de la ville auparavant divisés. La grande promenade se situe au niveau R-1, les trains au R-2, le métro au R-5.

De nombreux commerces, kiosques, services et cafés-bars s’installent le long de la promenade, du Sud au Nord, avec des terrasses intérieures situées un étage au-dessus de la galerie au R-1.

La peau de la verrière (15 000 m²) est entièrement couverte de capteurs photovoltaïques monocristallins positionnés entre les deux plaques de verre. Ils jouent également le rôle de pare-soleil et permettent d’optimiser, en été comme en hiver, le confort de cet espace public (production d’énergie : 680 000 kWh/an). 

L’ensemble du volume est ventilé naturellement, depuis le volume des quais bénéficiant d’une forte inertie, jusqu’au hall plus ouvert sur l’extérieur. Des apports ponctuels de calories (hiver) ou de frigories (été) complètent le dispositif. De plus, la présence d’une végétation dense permet d’apporter des ombrages complémentaires ainsi qu’une sensation de fraîcheur.

 

PROJETS SIMILAIRES